Photographie Animalière

Entendre le silence mais aussi voir le respect. Bienvenue dans un monde autant sauvage que spectaculaire.

Photographie Paysage

Découvrez ce que le monde nous offre, nous apprend et nous intègre.

Photographie Portrait

Ressentez les émotions et revivez les instants passés  auprès de ceux qui vous procure bonheur et sécurité.

Photographie Macro

Plongez dans le cœur de la rétine, de la racine et du noyau. 

Photographie de Produit

Découvrez mon nouvel univers sur la photographie de vos biens et de vos passions.

Tout d’abord merci beaucoup pour votre confiance et bienvenue.

Passionnée par l’observation et la photographie, je souhaite continuer à développer mes connaissances et mes inspirations selon le respect que j’ai à l’égard de la nature et d’autrui. J’ai un grand intérêt pour la photographie animalière sauvage, mais également envie de vous donner les meilleures souvenirs à travers mes portraits ainsi que de vous donner des émotions à travers la beauté de nos paysages. Je souhaite également développer des connaissances à travers des photographies des produits. 

J’apprends à regarder, écouter et photographier ma passion.

Voici donc l’art de ma pensée.

La Magie de l’Admiration…

« Interstellar.« 

Ce sont sur les notes du talentueux Hans Zimmer que j’ai souvent imaginé y raconter mes observations. La construction de ce site internet est, et restera certainement l’un de mes plus beaux projets, de par mon développement personnel mais aussi pour l’amour et la passion que je souhaite transmettre. Cela fait plusieurs années que je photographie ce que je peux voir, entendre ou ressentir. J’ai toujours aimé transmettre mes émotions et la magie de ce monde. J’ai commencé à faire de la photographie avec des amis, pendant des voyages, à la maison mais aussi dans la nature. Quel réel plaisir de se sentir heureuse à partir d’un simple sentiment.

J’ai développé l’amour pour l’image non pas par sa beauté, mais pour son histoire, son vécu et son photographe. Je suis admirative de celles et ceux qui se respectent en respectant ce qu’ils immortalisent. Celles et ceux qui se rappellent de ces instants mais aussi celles et ceux qui aimer s’échapper lors d’un instant.

Mon tout grand intérêt s’est développé vers la faune sauvage, pour le respect et la préservation de son environnement. De la dance d’un plumage jusqu’à l’expression d’un regard, d’une vie ou d’une âme, s’est révélé une magie pour laquelle je ne souhaiterai jamais cesser d’admirer. La photographie animalière a développé une protection pour chacune des espèces, d’une patience et d’une reconnaissance pour n’importe quelle de mes sorties. Un désir de le reproduire.

Cette connexion avec la nature m’a donné goût aux belles images de nos environnements, allant de la préservation à également à sa sensibilisation. C’est aussi d’ici qu’est né ce désir de la photographie de paysage. Observer les premières lumières et ressentir le froid lisser notre peau. C’est ce que j’appelle vivre. Puis s’est avéré un intérêt particulier pour les personnes qui ressentent ces mêmes émotions. Immortaliser des instants et les revivre uniquement à travers une image, c’est de cela dont je rêve pratiquement toutes mes nuits. La photographie de portrait permettra, je l’espère, de toujours rappeler les meilleures moments vécus lors de ces instants.

Interstellar. Je suis toujours sous cette vague poétique au moment où j’écris ce paragraphe car mon imagination est une poésie que je souhaite transmettre à celles et ceux qui veulent ressentir d’histoire de nos vies.

Je vous remercie, une nouvelle fois, pour votre lecture, votre patience et votre visite.

Ma Pensée & Philosophie

Quand j’ai commencé à m’intéresser à la faune sauvage en 2020, j’ai très vite été entourée par des passionnés de l’observation animalière, avant tout d’être entourée par des passionnés de la photographie animalière.

Pendant le confinement j’avais cette opportunité de me promener et je me rappelle que j’adorais regarder les levers de soleil. J’étais seule, pas de bruit de voiture ni de stress matinal. Et ça, c’était un réel plaisir. Plus je sortais, plus je rencontrais une faune naissante et confiante. Des animaux qui n’avaient certainement pas l’habitude de sortir aux heures où nous avions l’habitude de quitter notre domicile.

Un matin d’été, je me rappelle avoir passé la nuit entière dehors à regarder la comète Neowise. Je n’avais pas d’autre choix que d’aller à l’extérieur du village afin d’avoir une meilleure visibilité. Je me rappelle qu’à l’aube j’étais tellement fatiguée mais tellement contente d’être dehors. C’était ce léger vent et ses premières couleurs d’été qui m’accompagnaient durant mon aventure. Pendant que Neowise s’effaçait gentiment du ciel, ce sont les renards et les chevreuils qui sont apparus devant moi, au moment où j’avais la tête tournée vers le ciel. Stupéfaite, je m’étais demandé comment est-ce que j’en étais arrivée à les croiser mais surtout pourquoi est-ce qu’ils n’avaient pas peur de moi. Était-ce parce que j’étais immobile, voire même invisible ?

Vous savez, à vrai dire je pense que mon intérêt pour la connaissance de notre faune sauvage a réellement débuté grâce à cette histoire. 

J’ai commencé à sortir, de plus en plus tôt, puis à rentrer de plus en plus tard. J’avais envie de comprendre comment ils vivaient, comment ils cohabitaient. C’est là que mes premières observations ont alors commencé. Lors des promenades, j’ai fini par comprendre que ma seule opportunité de découvrir comment vivaient les mammifères étaient de tout simplement de se fondre dans leur décor. La meilleure manière de ne pas les déranger était de ne pas être repérée, et ça, c’est la chose la plus importante que l’on m’ait expliqué. J’ai donc récupéré quelques affaires militaires, aux couleurs sombres et discrètes. Puis j’ai acheté mon premier filet, puis ma première cagoule. J’ai commencé à trouver un intérêt pour l’affût car j’avais envie d’être sur le terrain avant même que n’importe quel animal débarque. Je voulais assister à des scènes auxquelles je n’avais jamais réellement eu l’opportunité de voir.

Au début je me rappelle que je restais des heures sans ne jamais rien apercevoir. Pourtant, je rentrais toujours à la maison avec des réponses. Qu’est-ce que j’ai pu faire de faux pour ne pas avoir eu la confiance de cette faune sauvage ? Étais-je mal placée ? Ou alors est-ce que je n’étais pas bien cachée ? Ou alors tout simplement, venaient-ils ici ?

Malgré tout j’ai décidé d’insister.

Je me rappelle qu’un soir, après le travail je me suis décidée à affûter dans un champ afin d’avoir peut-être la chance de croiser un bijou de la nature. J’étais tellement contente car j’avais réussi à me positionner sans être repérée, dans le but d’être la plus discrète possible. Cela faisait une heure que j’étais ici à attendre alors que la température était gentiment entrain de chuter. J’avais froid aux mains mais je ne voulais pas lâcher l’affaire. Et puis là, un chevreuil. Puis, un second et un troisième. Ils étaient là, devant moi, se nourrissant et jouant. J’étais là, moi aussi. Cachée entre deux buissons je tentais de prendre des photos afin d’immortaliser le moment. J’avais passé une bonne heure en leur compagnie et j’avais profité de la nuit bien tombante pour rentrer. Mes deux plus grands défis étaient de ne pas être repérée au moment du passage mais également au moment où j’étais déjà positionnée. Je me rappelle avoir été si fière de moi car j’avais réussi. Réussi à ne pas déranger.

Place au plaisir.

Au fur et à mesure des mois, des rencontres, des expériences partagées mais surtout de très bons conseils, j’ai aussi appris à  écouter.

Entendre le silence mais aussi voir le respect. Aujourd’hui je sais ce que je souhaite mais je sais surtout ce dont je ne veux pas. Je vous souhaite d’apprendre, de comprendre mais surtout d’écouter, car l’observation animalière est très passionnante, mais elle est très délicate et est belle uniquement si vous la respectez.

Ma Passion pour la Photo

Six ans, ou peut-être sept. C’est le nombre d’années qui m’a fallu pour me trouver. Au moment où j’écris ce texte la seule pensée qui me revient en tête c’est que j’ai développé mon intérêt uniquement grâce aux rencontres que j’ai pu faire. Quand j’ai cette chance d’écouter certaines de vos belles histoires je me dis qu’inconsciemment vous faites partis du développement de ma philosophie et de ma passion.

Au début je ne comprenais pas spécialement l’intérêt et l’histoire derrière une photographie. Je ne voyais que le résultat.

Vous voyez, quand j’ai pu voyager en Amérique du Nord, je voulais photographier, immortaliser, mais aussi apprendre à me sensibiliser. Mais maintenant, après réflexion j’ai plutôt ce sentiment que je m’étais perdue dans une sphère auquel nous avions plus ou moins tous les mêmes photos des mêmes paysages. Pendant ce voyage j’en ai profité pour développer quelques connaissances sur la photographie en règle générale. C’était presque un jeu : photographier puis regarder. Tout m’intéressait à partir de rien. Mais peut-être justement car je ne savais pas réellement ce que je cherchais. Au fur et à mesure de ce voyage, j’ai appris, petit à petit, à savourer les endroits où je me trouvais. Et puis j’ai décidé d’inverser la tendance : regarder puis photographier. Et depuis, c’est là que mon bonheur personnel a réellement commencé.

Juste avant le confinement, j’ai pu faire un super voyage en Afrique australe. J’ai pour la première fois découvert ce qu’était la photographie animalière. Je me disais toujours qu’à la maison je n’avais pas vraiment de faune sauvage alors je souhaitais en profiter pour immortaliser des animaux dont pour certains restent toujours menacés d’extinction. J’ai regardé, contemplé, essayé d’apprendre comment faire pour sensibiliser ce qui se passe réellement dans notre monde. Et puis j’ai décidé d’immortaliser. Immortaliser certains clichés qui pour moi, même encore aujourd’hui je peux vous raconter leurs histoires, alors qu’au début, j’en étais incapable. Parce que vous voyez, je photographiais avant de regarder.

Je me rappelle encore quand j’avais acheté mon premier zoom Olympus d’occasion à un homme d’à peu près mon âge, il était tellement passionné. Ça se voyait dans ses yeux, son sourire et dans la manière auquel il me racontait son histoire. Je pourrais presque même dire qu’en me donnant son objectif photo il m’a aussi donné la flamme pour la photographie. Je ne le reverrai probablement jamais mais j’aimerais tout de même le remercier. Je voudrais le remercier d’avoir contribué à mon développement personnel mais aussi au développement de cette passion.

Je reste toujours à votre écoute et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez de jolis conseils.

Merci pour votre lecture et j’espère un jour croiser votre chemin.

Je vous remercie déjà par avance d’être venu découvrir mon site internet. Si vous avez quelques questions ou recommandations, je suis disponible ici, en me laissant un message ci-dessous, ou directement atteignable depuis le réseau social Instagram.